Biographie de Mgr Philippe Ballot

Biographie de Mgr Philippe Ballot, archevêque de Chambéry, évêque de Maurienne et Tarentaise.

« L’Espérance ne déçoit pas. »

Présentation

Mgr Philippe Ballot est archevêque de Chambéry, évêque de Maurienne et de Tarentaise depuis 2009.
Mgr Philippe Ballot est né le 2 octobre 1956, à Vesoul, en Haute-Saône. Fils d’agriculteurs de Corbenay (Haute-Saône), Il a un frère et deux sœurs.

Jeunesse et formation

Philippe Ballot suit des études secondaires au petit séminaire de Luxeuil puis au petit séminaire de la Maîtrise à Besançon. En 1974, à 18 ans, il intègre le premier cycle au grand séminaire interdiocésain de Dijon. À l’issue de celui-ci, il part pour deux ans en République centrafricaine en tant que coopérant.

De 1978 à 1981, il suit des études de droit à l’université, obtenant une licence en droit public.
En 1981, il réintègre le grand séminaire de Besançon pour y suivre le deuxième cycle de théologie. En 1983, il part poursuivre sa formation au séminaire français de Rome et à l’université grégorienne pour terminer ses études de théologie qui seront couronnées par une licence en théologie fondamentale en 1986.

Il a été ordonné diacre le 30 septembre 1984 et est ordonné prêtre le 29 juin 1985 pour l’archidiocèse de Besançon.

Prêtre

Il assume plusieurs ministères dans le diocèse de Besançon, occupant en parallèle de ses activités pastorales des fonctions de plus en plus importantes au sein de l’officialité interdiocésaine :

  • De 1986 à 1988, il est vicaire à la paroisse Saint-Pie X de Besançon, tout en poursuivant des études de droit canonique à l’Institut catholique de Paris. Puis, jusqu’en 1991, il est nommé aumônier des collèges Saint-Joseph et Sainte-Ursule et du lycée Saint-Paul à Besançon tout en restant vicaire dans la même paroisse et en intervenant à l’Officialité.
  • De 1991 à 1996, il devient responsable du Foyer Séminaire de jeunes à la Maîtrise à Besançon, tout en conservant l’aumônerie de collèges et lycée.
  • De 1996 à 2001, il est coordinateur de l’unité pastorale Notre-Dame la Blanche-Châtillon, en même temps que juge à l’officialité interdiocésaine dont il devient le vicaire judiciaire en 1999 après en avoir été l’adjoint l’année précédente. Il est également aumônier du groupe guides d’Europe IIe Besançon.
  • De 2001 à 2004, tout en restant vicaire judiciaire, il est responsable adjoint de l’Enseignement Catholique, chargé de l’animation pastorale, et apporte son aide au doyenné de Besançon Banlieue - Val de l’Ognon.
  • En 2004, il est nommé vicaire général du diocèse de Besançon, délégué diocésain à la Vie religieuse et référent ecclésial pour les services diocésains de la Catéchèse, du Catéchuménat, des Recommençants, de la Communication, des Pèlerinages, de l’Enseignement catholique, de la Formation et de la pastorale des jeunes. Il est également directeur du bulletin diocésain ’Église de Besançon’.
  • Par ailleurs, il accompagne une Équipe Notre-Dame de 1991 à 2004.

Archevêque et évêque

Le 14 janvier 2009, il est nommé archevêque de Chambéry, évêque de Maurienne et Tarentaise par Benoît XVI. Il succède à Mgr Laurent Ulrich, nommé à Lille en février 2008.

Il reçoit la consécration épiscopale par le cardinal Philippe Barbarin, le 26 avril 2009.
Il est élu en 2013 à l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, avec pour titre académique « correspondant ».

Sources : wikipédia, zenit.

24 septembre 2019, mis à jour le 17 mars 2020